DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les membres de l'Union européenne condamnent l'exécution de Saddam Hussein

Vous lisez:

Les membres de l'Union européenne condamnent l'exécution de Saddam Hussein

Taille du texte Aa Aa

La position de l’Union européenne ne varie pas : elle reste par principe opposée à la peine de mort. “On ne combat pas la barbarie avec des actes barbares”, a commenté le ministre finlandais des Affaires étrangères dont le pays assume la présidence européenne. En Italie, le chef du gouvernement s’est dit préoccupé. “Je n’exprime pas seulement mon malaise vis-à-vis de la peine de mort, a déclaré Romano Prodi, mais aussi la crainte que cette exécution ne fasse qu’augmenter la tension en Irak”.

Les gouvernements espagnol, français et allemand ont également regretté cette exécution, soulignant dans le même temps que des milliers d’innocents avaient été tués sous le régime de Saddam Hussein. Le Vatican a condamné la mise à mort de l’ancien président irakien. “Une exécution est toujours une nouvelle tragique, a estimé le porte-parole du Vatican. C’est un motif de tristesse même s’il s’agit d’une personne qui s’est rendue coupable de graves crimes”.

Le gouvernement britannique a constaté que Saddam Hussein avait à présent “rendu des comptes”. Mais à Londres, Amnesty International s’indigne : “Cette exécution est déplorable, a réagi le porte-parole d’Amnesty. La peine de mort est déjà une violation des droits de l’Homme, et dans ce cas, elle intervient après un procès clairement faussé. Les mauvais procès et les exécutions faisaient partie du système mis en place par Saddam Hussein et là, c‘était une opportunité pour l’Irak de tourner la page, de regarder vers l’avenir. Mais c’est raté !”