DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les portes de l'Europe sont ouvertes aux travailleurs Bulgares

Vous lisez:

Les portes de l'Europe sont ouvertes aux travailleurs Bulgares

Taille du texte Aa Aa

Des dizaines de Bulgares, profitant de leur toute nouvelle citoyenneté européenne, ont quitté le pays dès le 1er janvier. Direction : Thessalonique, en Grèce. Un pays dans lequel ils peuvent désormais se rendre avec une simple pièce d’identité. Objectif : trouver enfin du travail. Une demandeuse d’emploi s’avoue “ un peu honteuse “ de quitter son pays mais explique que “ c’est une bonne opportunité “ pour elle de quitter son pays “ puisqu’il n’ y a pas de travail “ pour elle en Bulgarie.
On part souvent en famille et peu importe l‘âge. Une autre Bulgare explique qu’il lui faut quitter son pays, même si elle est un peu âgée car elle ne trouve pas d’emploi ici.

Les Bulgares, comme les Roumains, ont toujours besoin d’un visa pour les séjours de plus de trois mois dans l’espace Shengen. Ils se voient en outre imposer des restrictions pour travailler dans la plupart des autres pays de l’Union notamment en France, en Allemagne et en Grande-Bretagne.