DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La France vers un "droit opposable au logement"

Vous lisez:

La France vers un "droit opposable au logement"

Taille du texte Aa Aa

La France va se doter d’un droit au logement “opposable”. Autrement dit, les pouvoirs publics pourront être poursuivis en justice en cas d’impossibilité pour une personne de se loger. Le Premier ministre a annoncé qu’un projet de loi en ce sens serait présenté en conseil des ministres le 17 janvier prochain. Dominique de Villepin a estimé que ce droit fera de la France “l’un des pays les plus avancés en matière de droits sociaux”.
“Cette une réalité qui est indigne d’une grande démocratie comme la notre. La misère des sans-abris n’est pas qu’une misère matérielle c’est une misère humaine et une souffrance personnelle quotidienne qui nous boulverse tous”.

Le chef du gouvernement a remis son texte au Haut comité pour le logement des personnes défavorisées, lui demandant un avis sous huit jours.

Jean-Louis Borloo, le ministre du logement, a assuré que la solidarité serait assurée au niveau national. “En dernier ressort, l’Etat sera garant. L’Etat sera la garant global de ce droit, comme pour l‘éducation”.

L’action très médiatique des Enfants de Don Quichotte a précipité l’action gouvernementale en faveur des mal-logés. Installées au départ à Paris, les tentes de l’association ont poussé un peu partout en France. Mais la mise en oeuvre du droit au logement opposable ne s’annonce pas facile. Le gouvernement s’est donné jusqu’en 2012 pour son application totale.