DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pendaison de Saddam Hussein : Bagdad ordonne une enquête


monde

Pendaison de Saddam Hussein : Bagdad ordonne une enquête

4 jours après sa mort, l’ancien dictateur Saddam Hussein continue d’alimenter les tensions en Irak et la colère au Yémen. Embarrassé par les circonstances de la pendaison de l’ancien président, le gouvernement irakien a ordonné hier l’ouverture d’une enquête. A Sanaa, capitale du Yemen, des centaines de personnes ont protesté contre l’exécution du président irakien déchu. Les autorités yéménites avaient demandé en vain à Washington et Bagdad d‘épargner sa vie.

A Aoudja, en Irak, ils étaient également des centaines hier à rendre hommage à l’ancien maître de Bagdad. C’est là que Saddam Hussein a été enterré après avoir été pendu pour crimes contre l’humanité. Une pendaison mal orchestrée qui met mal à l’aise le gouvernement irakien. D’abord parce qu’elle a coincidé avec la fête de l’Aïd-el-Adha, moment fort du calendrier musulman. Et aussi en raison des cris et des insultes proférés pendant l’exécution et dévoilés dans une vidéo pirate. Les autorités irakiennes veulent savoir qui en est l’auteur.

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le processus de paix avec l'ETA est rompu, annonce le gouvernement espagnol