DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pays Basque : affrontements en marge d'une manifestation

Vous lisez:

Pays Basque : affrontements en marge d'une manifestation

Taille du texte Aa Aa

C‘était attendu. Le rassemblement d’hier soir à Saint-Sébastien au Pays Basque avait été interdit par la justice espagnole, le mot d’ordre avait pourtant été maintenu. Au final tous les ingrédients pour un affrontement entre policiers et manifestants étaient réunis. Des affrontements entre un noyau d’une centaine de jeunes radicaux et les forces de l’ordre se sont donc produits en marge de cette manifestation pour l’amnistie des prisonniers de l’ETA. Quelques voitures ont été brûlées, la police a dû faire usage de balles en caoutchouc.

L’attentat meurtrier perpétré à l’aéroport de Madrid Barajas en fin d’année a fait voler en éclat la tentative de règlement du conflit basque. Hier, aux côtés du chef du gouvernement, le roi d’Espagne, Juan Carlos, a appelé à l’unité du pays pour vaincre le terrorisme. José Luis Rodriguez Zapatero a reconnu à cette occasion que l’attentat avait mis un point final au processus de paix engagé en mars dernier. Le Premier ministre fera le point devant le parlement la semaine prochaine sur les nouvelles stratégies à adopter face au terrorisme de l’ETA. L’attentat à la voiture piégée a coûté la vie à deux équatoriens. La dépouille de la seconde victime, dégagée hier, a été rapatriée vers l’Equateur.