DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Madrid en quête d'unité sur la question du terrorisme

Vous lisez:

Madrid en quête d'unité sur la question du terrorisme

Taille du texte Aa Aa

Le gouvernement espagnol en quête d’unité politique sur le terrorisme. José Luis Rodriguez Zapatero a reçu ce lundi le chef de l’opposition conservatrice Mariano Rajoy. Le Premier ministre espère associer l’ensemble de la classe politique à la définition d’une nouvelle stratégie. L’opposition s’est montrée très critique vis à vis du processus de paix engagé avec l’ETA voilà neuf mois. Processus auquel la majorité socialiste a mis un point final après l’attentat meurtrier du 30 décembre.

Du côté des indépendantistes basques, le porte-parole du parti radical Batasuna – bras politique de l’ETA – s’est démarqué de l’attentat : il a appelé l’organisation a “conserver intacts les contenus et objectifs explicités dans son communiqué du 22 mars”. Document dans lequel avait été annoncé un cessez-le-feu permanent. Arnaldo Otegi a par ailleurs appelé le gouvernement espagnol à “garantir les conditions démocratiques facilitant la mise en oeuvre de solutions politiques”.

Depuis qu’elle a fait exploser une voiture piégée dans le parking de l’aéroport de Madrid-Barajas, l’ETA est restée silencieuse. L’attentat a coûté la vie à deux Equatoriens. Les deux premières victimes de l’ETA depuis mai 2003. Plusieurs centaines de personnes ont observé cinq minutes de silence en leur mémoire ce lundi dans les terminaux de l’aéroport Madrid-Barajas.