DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Privées de pétrole russe, Allemagne et Pologne en ont assez

Vous lisez:

Privées de pétrole russe, Allemagne et Pologne en ont assez

Taille du texte Aa Aa

Les stations d’essence allemandes fonctionnent comme si de rien n‘était, et les autorités compétentes répètent que l’approvisionnement des consommateurs n’est pas menacé à court terme. Pourtant, depuis ce lundi matin, Allemagne et Pologne ne sont plus livrées en pétrole russe.

En cause, la fermeture des vannes de l’oléoduc Droujba à la frontière polono-bélarusse, sur fond de crise entre la Russie et le Bélarusse. Minsk, qui a instauré une taxe sur le pétrole russe transitant par son territoire, est accusé par Moscou de siphonner l’oléoduc.

Victimes collatérales de ce bras de fer, l’Allemagne et la Pologne en ont assez. Le ministre allemand de l’Economie parle de “situation intenable”. Et d’ajouter que cet incident souligne l’importance de diversifier les sources d’approvisionnement et les types d‘énergie.

La Pologne, dont 96% du brut traité par ses raffineries provient de Russie et transite par le Bélarusse, s’est montrée plus directe encore. Son vice-ministre de l’Economie a accusé Moscou d’avoir sa part de responsabilité. Une délégation bélarusse a été envoyée à Moscou pour trouver une solution qui permettrait la réouverture de l’oléoduc Droujba, “Droujba” qui signifie “amitié”.