DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

De nouveaux pays font les frais du conflit pétrolier entre Russie et Bélarus

Vous lisez:

De nouveaux pays font les frais du conflit pétrolier entre Russie et Bélarus

Taille du texte Aa Aa

Les livraisons de pétrole russe destinées à la Slovaquie ont été interrompues à la frontière ukraino-slovaque ce lundi soir. Plus tôt, le transit via le Bélarus vers la Pologne et l’Allemagne avait également été stoppé. Les coupures, qui affectent l’oléoduc Droujba, touchent aussi la Hongrie et la République Tchèque. Moscou accuse Minsk de “prélever illégalement du pétrole russe”. Le Bélarus dément mais la crise énergétique s’aggrave après l’instauration par Minsk d’une taxe de 45 dollars sur chaque tonne de pétrole russe transitant par ses oléoducs en 2007. L’Allemagne et la Pologne, qui consomment du pétrole russe, tapent du point sur la table.

La chancelière allemande Angela Merkel, a souligné lundi à Berlin l’importance de la diversification des sources d‘énergie afin de ne pas dépendre d’un seul type d’approvisionnement. A Varsovie, le ministre polonais de l’Energie, Piotr Naimski, a lui aussi haussé le ton. Selon lui “la situation actuelle fournit à l’Occident une raison supplémentaire de plus faire confiance à ces fournisseurs”. Après les différends sur les tarifs du gaz russe, Minsk et Moscou n’ont pas fini de lutter sur le terrain énergétique.