DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Espagne : l'ETA revendique l'attentat de Madrid

Vous lisez:

Espagne : l'ETA revendique l'attentat de Madrid

Taille du texte Aa Aa

C’est sur cette version électronique du quotidien indépendantiste basque Gara que la revendication est tombée. l’ETA y reconnait être à l’origine de l’attentat qui le 30 décembre dernier a provoqué la mort de deux équatoriens dans un parking de l’aéroport de Barajas, à Madrid. Mais aussi et surtout, l’organisation indépendantiste basque armée affirme que le cessez-le-feu permanent entamé le 24 mars reste en vigueur. La réaction du gouvernement basque ne s’est pas fait attendre. Le ministre espagnol de l’Intérieur, Alfredo Perez Rubalcaba, a déclaré ne pas voir “actuellement comment reprendre le dialogue avec l’ETA”.

Parallèlement, deux membres présumés de l’ETA ont été interpellés ce mardi au Pays Basque français, près du village d’Ascain, au cours d’une opération menée conjointement par les policiers espagnols et français. L’une d’elle serait “liée” à la découverte d’une cache d’explosifs au Pays Basque espagnol le 23 décembre à Amoberieta, et à celle de 180 kg d’explosifs, jeudi et vendredi dernier, dans la localité voisine d’Atxondo.

Le 1er ministre, lui, a d’ores et déjà engagé des consultations avec les autres partis afin de tenter de trouver une plus grande unité autour de la question du terrorisme. José Luis Zapatero doit s’expliquer sur cette épineuse question devant le Parlement
dans une dizaine de jours.