DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'ETA revendique l'attentat de Madrid

Vous lisez:

L'ETA revendique l'attentat de Madrid

Taille du texte Aa Aa

C’est sur une version électronique du quotidien indépendantiste basque Gara que la revendication est tombée. l’ETA reconnait être à l’origine de l’attentat qui le 30 décembre dernier a provoqué la mort de deux équatoriens dans un parking de l’aéroport de Barajas, à Madrid. Mais aussi et surtout, l’organisation indépendantiste basque affirme que le cessez-le-feu permanent entamé le 24 mars reste en vigueur.

L’ETA brise donc le lourd silence qui pesait depuis dix jours. Ce qui ne veut pas dire que l’organisation balaye la défiance que son attentat a créée dans l’opinion publique. L’opposition, elle, reste très critique. Elle continue de fustiger le processus de paix engagé avec l’ETA voilà neuf mois.

Du côté des indépendantiste basques, le porte-parole du parti radical Batasuna, bras politique de l’ETA, s’est démarqué de l’attentat : il a appelé l’organisation a “conserver intacts les contenus et objectifs explicités dans son communiqué du 22 mars”. Document dans lequel avait été annoncé un cessez-le-feu permanent. Arnaldo Otegi a par ailleurs appelé le gouvernement espagnol à “garantir les conditions démocratiques facilitant la mise en oeuvre de solutions politiques”.