DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La guerre des nerfs du pétrole russe entre Moscou et Minsk se poursuit

Vous lisez:

La guerre des nerfs du pétrole russe entre Moscou et Minsk se poursuit

Taille du texte Aa Aa

Les vannes d’or noir ont été fermées mais pas celle du dialogue entre la Russie et le Bélarus. Une crise qui affecte des raffineries européennes mais pas encore les consommateurs européens. La Russie, qui accuse le Bélarus d’avoir détourné du pétrole transitant par l’oléoduc Droujba, a interrompu ce lundi ses livraisons de pétrole passant par le territoire de son voisin et allié bélarus. Du coup, la Pologne, l’Allemagne et, entre autres, la Slovaquie qui reçoivent du pétrole via cet oléoduc en ont été privés. Une délégation bélarusse s’est rendue ce mardi à Moscou pour tenter de résoudre cette crise. “Il est indispensable de tout faire pour garantir les intérêts des consommateurs occidentaux, a indiqué le président russe Vladimir Poutine.

L’oléoduc Droujba qui veut dire “amitié” porte bien mal son nom en ce moment. Chacun des deux pays, russe et bélarus, a imposé à l’autre des taxes pétrolières. Et ce, alors que Moscou a durci sa politique énergétique à l‘égard de son voisin. L’Agence internationale de l‘énergie se montre rassurante : elle estime qu’il y a suffisamment de réserves pour que les consommateurs ne soient pas affectés.