DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Paris et Madrid traquent les membres d'ETA

Vous lisez:

Paris et Madrid traquent les membres d'ETA

Taille du texte Aa Aa

Les polices française et espagnole traquent des membres présumés de l’ETA alors que le groupe a revendiqué mardi l’attentat de Madrid. Les forces basques espagnoles recherchent deux membres présumés du groupe séparatiste. Des hommes qui seraient liés à l’explosion dans l’aéroport de la capitale espagnole. Ils auraient également planifié un autre attentat quelque part au Pays Basque. Plus tôt en France, à Bayonne, les autorités procédaient à l’arrestation de deux autres membres présumés de l’ETA. Ces premières interpellations depuis l’attentat madrilène, viennent s’ajouter aux 28 arrestations de ces neuf mois de cessez-le-feu au Pays Basque.

Une trêve décrétée en mars dernier et que le groupe confirme dans un communiqué diffusé sur le site internet du journal basque GARA, son canal habituel. Pourtant dans ce même texte le groupe revendique l’attentat du 30 décembre dernier à l’aéroport international Barajas de Madrid. Le premier attentat meurtrier du groupe séparatiste basque depuis mai 2003. L’explosion, dans le terminal 4, a fait deux victimes. Deux Equatoriens. Une déflagration qui a fait voler en éclat les efforts du gouvernement socialiste espagnol pour initier un processus de paix au Pays Basque.