DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Au lendemain de la présentation de sa nouvelle stratégie en Irak, George Bush doit convaincre.

Vous lisez:

Au lendemain de la présentation de sa nouvelle stratégie en Irak, George Bush doit convaincre.

Taille du texte Aa Aa

Le président doit convaincre les Américains, et les démocrates. Ce jeudi le président remettait justement à titre posthume, la médaille d’honneur à un soldat de 22 ans, tué il y a deux ans.

Le courage des troupes a été souligné hier soir par le président dans son discours, George Bush qui a “endossé la responsabilité des erreurs commises”.

Et un sénateur républicain affirme que ce nouvel envoi de troupes est la pire des erreurs, depuis le Vietnam. Même dans son propre camp Bush et son plan se heurtent au septicisme.

Auparavant c’est un sénateur démocrate qui interrogeait la secrétaire d’Etat Condoleezza Rice, lors d’une commission spéciale : “Nous n’avons jamais été face à un moment aussi crucial que maintenant, et l‘échec en Irak ne restera pas seulement irakien. Il va endommager notre capacité à protèger nos intérêts partout dans le monde, et pendant longtemps je le crains.”

Condoleezza Rice estime que le succès ne dépend pas seulement de la force militaire, mais des progrès politiques et économiques, et redit sa confiance au gouvernement de Bagdad : “La responsabilité de ce que sera l’Irak repose sur les Irakiens. Ils sont les seuls à pouvoir décider si l’Irak sera ou non un Irak pour tous les Irakiens.”

La nouvelle stratégie prévoit le déploiement de plus de 20 000 soldats supplémentaires. 4000 marines de plus dans la province d’Anbar, à l’ouest de la capitale, et 17 500 à Bagdad.