DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"La fusion avec le New York Stock Exchange laissera à Euronext une entière autonomie"

Vous lisez:

"La fusion avec le New York Stock Exchange laissera à Euronext une entière autonomie"

Taille du texte Aa Aa

L’année 2007 sera l’année de la consolidation mondiale des marchés financiers. Les grandes places boursières n’ont plus qu’une idée en tête : se marier pour réduire les coûts de fonctionnement et attirer le plus grand nombre d’entreprises. Le mouvement est venu d’Euronext, la bourse paneuropéenne qui a uni sa destinée avec le New York Stock Exchange : l’opérateur de la bourse de New York, pour créer la première plateforme boursière mondiale.
Euronews a rencontré Jean-François Théodore, l’actuel président du directoire d’Euronext.

Euronews
“President Theodore,Il y surement de bonnes raisons financières pour qu’Euronext s’allie au NYSE, mais est-ce parce que ce n‘était pas possible de créer une grande bourse européenne?

Jean-François Théodore
Les bourses sont des entreprises comme les autres; se rapprocher d’autres bourses est une façon d’offrir un meilleur service aux clients, plus de liquidité, plus de produits, et de diminuer leurs coûts, en mettant sur le même systéme informatique plus d’activite à une époque oú la Comission européenne crée de la concurrence, il y a une grande directive sur la dérèglementation et la concurrence qui va entrer en vigueur en novembre de cette année 2007.
Donc nous avons cherché en Europe, nous avons regardé avec Londres, nous avons regardé plus à l’Est, c’etait compliqué, et avec le New York Stock Exchange, nous avons vu l’occasion – c’est pas financier c’est industriel – de faire un rapprochement entre la premiere bourse européenne et la première bourse américaine, avec aussi des économies d‘échelle très importantes, et de créer le premier marché global, le premier marché du monde transatlantique pour commencer et peut être s’ouvrant à l’Asie dans un deuxième temps.

Euronews
En presque deux ans nous avons assisté à une veritable valse de possibles fiançailles entre Euronext et plusieurs importantes places boursières européennes, sans que tout cela aboutisse à quelque chose de concret.Que s’est-il vraiment passé avec la Deutsche Börse??..et avec le London Stock Exchange??

Jean-François Théodore
Non je ne crois pas que ce soit tellement le propos de faire de l’histoire a posteriori. Au niveau européen, d’abord ce que souhaitent les autorites européennes à juste titre sans doute, c’est de développer la concurrence. Ce qui a fait que ces divers mariages ont pu à un moment ou à un autre être plus compliqués.
Pour l’Europe, l’accord New York Stock Exchange- Euronext apporte un certain nombre de choses. C’est le premier réseau global : il est constitué à parité entre le Nyse et la bourse paneuropéenne Euronext. Les sociétés européennnes se feront donc coter à NewYork et sur Euronext en euros. Donc c’est de faire de l’euro une grande monnaie, la deuxième grande monnaie du marché des actions, donc c’est favorable à l’Europe et favorable a l’Euro.

Euronews
Vous venez de mettre l’accent sur le fait que ce mariage permettra notamment des rationnaliser les coût financiers et de rendre beaucoup plus performantes les introductions en bourse; mais il y a aussi un aspect culturel qui est important…des règles “ d‘éthique financière” qui ne sont pas les mêmes de chaque côté de l’Atlantique.

Jean-François Théodore.
Notre projet de fusion Nyse/Euronext, c’est une fusion entre égaux avec des marchés américains qui resteront des marches Américains et des entreprises européennes, des marchés Européens, qui resteront Européens sous le contrôle des régulateurs europèens.
Euronext c’est la seule bourse paneuropéenne: c’est un enfant de l’euro.
Nous cotons des actions de quatre pays de la zone euros, nous cotons l’Euribor qui est le principal produit des marches dérivés et nous créons avec la première bourse du monde, le Nyse, une alliance d‘égal à égal : le dollar et le marché américain d’un côté, l’Euro et le marché européen de l’autre.

Euronews
En 2006 Euronext a enregistré une performance exceptionelle en termes de record de transactions et aussi en termes d’introductions en bourse. Avec cette fusion, Euronext pourra-t-il renouveler ces performances??

Jean-François Théodore
Il y a une bourse paneuropéene et une seule aujourd’hui qui est Euronext, qui réunit cinq pays d’Europe : la Belgique, les Pays-Bas, Le Portugal et la France, et l’Angleterre pour les marchés dérivés. L’année 2006 a été une année brillante avec un nombre de transactions sur Euronext, accru de 35%, nous sommes par le nombre de transactions enregistrées la première bourse européenne un peu devant Londres, assez nettement devant Deutsche Börse, et donc Euronext c’est un dynamisme en soi-même et ce dynamisme sera renforcé par un nouvel élargissement de la liquidité et une nouvelle diminution des coûts.

Euronews
Dans le cadre de votre fusion avec l’opérateur de la bourse de New York, le nom d’Euronext sera-t-il conservé ou bien deviendra-t-il un nom de marque…disons……plus globale??

Jean-François Théodore
On ne change pas une marque qui gagne!”