DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Session chargée pour le Parlement européen

Vous lisez:

Session chargée pour le Parlement européen

Taille du texte Aa Aa

La semaine prochaine ne sera pas de tout repos pour le Parlement européen. Au programme de cette session, l‘élection d’un nouveau président. Sauf surprise, il devrait s’agir de Hans-Gert Pöttering, lequel a déjà été remplacé à la tête du Parti Populaire européen par le français Joseph Daul. Pour ce dernier, aucun doute sur la priorité des priorités :

“Je crois que le premier point est la Constitution. Il y a une volonté de la part de la chancelière et de notre président Pöttering d’essayer d’avancer. Il faut respecter ceux qui l’ont déjà adoptée, trouver une solution pour ceux qui ne l’ont pas encore adoptée, et aussi trouver une solution pour ceux qui l’ont refusée. Ca va probablement être un peu plus difficile.”

Une lourde tâche qui incombera en premier lieu à Angela Merkel, l’Allemagne présidant l’Union jusqu‘à la fin juin. Ce semestre sera aussi marqué par de nombreuses élections, notamment en France et aux Pays-Bas, les deux pays du non à la Constitution. D’où le risque d’immobilisme :

“Certainement que les élections françaises vont les empêcher d’aller de l’avant dans les quatre premiers mois, commente cet analyste européen. Mais je me demande s’il ne s’agit pas d’une excuse, pour ne pas interférer dans le débat en France. D’après moi, ils ne devraient pas trop s’en préoccuper. La France est un des 27 Etats-membres, mais l’Allemagne doit se soucier aussi des 25 autres.”

Le Parlement européen cherchera lui aussi à avoir son mot à dire dans le débat sur la Constitution. Hans-Gert Pöttering, un vétéran dans l’hémicycle, devra donc peser d’emblée de tout son poids. Parti populaire européen et socialistes avaient convenu de se partager cette présidence, et c’est pourquoi Josep Borrell tirera sa révérence lundi, à mi-mandat.