DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Deux manifestations en ordre dispersé pour condamner l'ETA, deux semaines après l'attentat meurtrier à l'aéroport de Madrid

Vous lisez:

Deux manifestations en ordre dispersé pour condamner l'ETA, deux semaines après l'attentat meurtrier à l'aéroport de Madrid

Taille du texte Aa Aa

A Bilbao au Pays basque espagnol, des milliers de personnes ont défilé pour exiger de l’ETA la fin de la violence. Une manifestation boycottée par Batasuna, le bras politique interdit de l’organisation séparatiste basque. Un rassemblement à l’appel du chef du gouvernement régional le nationaliste modéré Juan José Ibarretxe comme l’explique Josu Jon Imaz, le président de son parti le PNV : “Aujourd’hui les rues de Bilbao se mobilisent pour demander à l’ETA que la violence et le terrorisme disparaissent une fois pour toutes. C’est un appel très clair du peuple basque pour la paix.”

A Madrid, une autre manifestation s’est déroulée à l’initiative d’associations équatoriennes et des deux grands syndicats espagnols. Une manifestation boycottée par le Parti Populaire et l’association des victimes du terrorisme, proche de l’opposition de droite car selon eux ce rassemblement ne condamne pas clairement l’ETA.

Santiago Morales, le président de la Fédération des Equatoriens en Espagne explique qu’il a reçu des milliers d’e-mails de soutiens de militants du Parti Populaire qui manifestent. Les équatoriens d’Espagne et le peuple équatorien sont avec nous”.

Les deux victimes de l’attentat de l’ETA à l’aéroport de Madrid étaient équatoriennes.

D’autres manifestations ont eu lieu dans le reste de l’Espagne notamment en Galice, à la Corogne notamment.