DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Concert de critiques à droite

Vous lisez:

Concert de critiques à droite

Taille du texte Aa Aa

A droite, le chef du Parti Populaire a répondu par une salve de critiques très violentes contre la “politique antiterroriste suicidaire” du chef du gouvernement. Mariano Rajoy qui a fait de la lutte antiterroriste son cheval de bataille quasi-exclusif contre l‘équipe en place n’y est pas allé par quatre chemins: “Comme Confucius l’a dit, l’homme qui commet une erreur et ne l’a corrige pas, commet une plus grande erreur. C’est le cas de M. Rodrigues Zapatero. Tout ce qu’il nous raconte est très bien, mais nous, nous sommes là pour dire la vérité, et la vérité, c’est que nous face à un échec majeur, qu’il ne veut pas reconnaître.”

Pour Mariano Rajoy, aucune négociation n’est possible avec le terrorisme, et le premier ministre a commis l’erreur de le penser : “L’erreur de M. Zapatero consiste à croire qu’on peut résoudre le terrorisme par le dialogue, cela n’arrive jamais. Nulle part c’est arrivé. Avec le terrorisme, pas de négociation. Tout ce qui s’est passé au cours du 20e siècle à travers la planète confirme mes propos. Ou l’on vainc le terrorisme, ou on le subit, il n’y a pas d’alternatives, ni raccourcis, ni potion magique”.