DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Edmund Stoiber, un poids lourd en perdition

Vous lisez:

Edmund Stoiber, un poids lourd en perdition

Taille du texte Aa Aa

Edmund Stoiber dans la tourmente. Longtemps l’un des hommes politiques les plus influents d’Allemagne, le ministre-président conservateur du land de Bavière est en difficulté depuis plusieurs semaines. Pourtant, le chef de l’Union chrétienne sociale (CSU), parti allié de la CDU d’Angela Merkel, affirme vouloir se battre : “Je sais que je suis sur des charbons ardents. Vous le lisez tous les jours. Mais qui veut travailler dans la cuisine doit savoir supporter la chaleur”, lançait-il vendredi dernier lors d’une réception à Munich.

Pas convaincue, la presse allemande parle de déclin. Certains prédisent même sa démission d’ici peu. A l’origine de ses ennuis, Gabriele Pauli, à la tête de la contestation au sein du parti. Elle l’a accusé d’avoir tenté de se procurer des informations compromettantes sur sa vie privée. Depuis, La côte de popularité d’Edmund Stoiber est en chute libre.

Günther Beckstein, ministre de l’Intérieur de Bavière, est déjà pressenti pour succéder à Edmund Stoiber à tête du gouvernement régional. Il faut dire que le temps presse pour la CSU. Les élections régionales sont prévues en 2008. Dans les sondages, la CSU est créditée de 45% d’intention de vote, 15% de moins qu’aux régionales de 2003.