DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Zapatero réclame un grand consensus contre l'ETA et fait son autocritique

Vous lisez:

Zapatero réclame un grand consensus contre l'ETA et fait son autocritique

Taille du texte Aa Aa

Jose Luis Rodrigues Zapatero reconnait qu’il s’est trompé. Fait exceptionnel, à l’appel de l’opposition, le Premier ministre espagnol s’est expliqué au parlement sur sa politique antiterroriste après l’attentat du 30 décembre. Aucun de ses prédécesseurs ne s‘était livré à tel exercice en quatre décennies de terrorisme de l’ETA.

“Tous les espagnols m’ont entendu dire le 29 décembre que la situation était bien meilleure qu’il y a cinq ans, et qu’elle irait beaucoup mieux dans un an. Même si ce n’est pas fréquent de la part d’un responsable politique, j’admets que je me suis trompé.”

Le chef du gouvernement espagnol a réclamé un grand consensus national pour faire face au défi de l’ETA : “le gouvernement veut réaffirmer encore sa volonté de lutter contre la violence et la terreur avec la plus grande fermeté. Il est plus que jamais nécessaire que nous réaffirmions notre volonté d’affronter tous ensemble le défi du terrorisme, dans l’unité de tous les partis politiques. Je veux dire très clairement que jamais, jamais il n’y aura de dialogue avec la violence. Mon gouvernement, a-t-il poursuivi, a fait, fait et fera tout son possible pour trouver la voie d’une paix définitive, dans le respect de l‘état de droit”.