DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mieux contrôler l'autorisation et la vente des jeux vidéo violents

Vous lisez:

Mieux contrôler l'autorisation et la vente des jeux vidéo violents

Taille du texte Aa Aa

Tel est l’objectif de la présidence allemande et de la Commission européenne. Pas question pour autant de se substituer à l’autorité nationale. La ministre allemande de la Justice, Brigitte Zypries, propose de commencer par établir une liste noire commune. “Nous allons demander aux Etats-membres quels sont les jeux vidéo que chacun interdit, et leurs noms seront publiés sur un site de la Commission européenne, baptisé Insafe.”

Une conférence sera aussi organisée avec des créateurs et producteurs de jeux vidéo pour accentuer la prévention. Un système d’autorégulation permet déjà de classifier les jeux par catégorie d‘âge et par contenu dans 14 pays européens. Mais la réponse législative et pénale aux abus varie d’un pays à l’autre. Bruxelles propose donc de dresser un inventaire des législations pour mettre en avant les plus efficaces.