DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

France: Premiers accrocs dans la campagne pour la présidentielle

Vous lisez:

France: Premiers accrocs dans la campagne pour la présidentielle

Taille du texte Aa Aa

Les candidats français à la présidentielle avaient promis une “campagne digne” mais les premiers dérapages s’amorcent. La socialiste, Ségolène Royale, est accusée par les conservateurs de l’UMP d’avoir monté une SCI (société civile immobilière) pour ne pas payer l’impôt sur la fortune. Faux, s’insurge l’intéressée qui propose que chacun déclare publiquement ses biens.

“Cela évitera les méthodes de racailles de l’UMP : diffuser à des millions d’exemplaires sur internet l’affirmation mensongère selon laquelle je fraudai le fisc”, déclarait mercredi la candidate socialiste. Le compagnon de Ségolène Royale, François Hollande, également chef de file du PS, a porté plainte pour diffamation contre un député conservateur, un quotidien régional et les sites internet qui dénonçaient cette supposée “fraude fiscale”. Le couple reconnaît en outre payer 862 euros d’ISF. De son côté, le candidat de l’UMP, également ministre de l’Intérieur, affirme ne pas “tirer la campagne vers le bas”. Nicolas Sarkozy dit ne pas vouloir entrer dans la polémique. Il reconnaît néanmoins payer l’ISF et promet de rendre sa déclaration fiscale publique sous peu…