DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Chambon-sur-Lignon, village des "Justes"

Vous lisez:

Le Chambon-sur-Lignon, village des "Justes"

Taille du texte Aa Aa

Le village n’a pas beaucoup changé depuis la seconde guerre mondiale. Le Chambon-sur-Lignon est toujours aussi discret, comme ses habitants. Ils sont devenus pourtant des “Justes”, en cachant ici, dans les années 40, des milliers de Juifs. Berthe avait 18 ans quand ses parents ont recueilli Claude, 3 ans : “Le gosse appellait mon père et ma mère Papa et Maman. Il voulait pas que ce soit Maman qui lui fasse prendre son bain, qui le couche. Il fallait que ce soit moi “

Le village protestant du Chambon sur Lignon est niché à 1000 mètres d’altitude, aux confins de la Haute-Loire et de l’Ardèche. C’est à la gare du Chambon que les enfants juifs arrivent, et découvrent toute une communauté qui est solidaire pour leur venir en aide. Dès 1940, raconte l’historien Gérard Bollon, les pasteurs appellent à sauver les Juifs, …comme une évidence : “Quand un Juif arrive sur le plateau, les autochtones savent ce qu’est un Juif. Il n’est pas simplement un homme de la Bible, mais un homme persécuté, pourchassé. Et cela dans l’inconscient je suppose que nos anciens, c‘était ancré en eux, c‘était fort, ils savaient ce que c‘était.”

Le Chambon-sur-Lignon a sauvé entre 3000 et 5000 Juifs, ce qui lui vaut la récompense collective et exceptionnelle, de “Juste”, qu’il partage avec un village des Pays-Bas. Berthe aussi, comme 2725 personnes en France, et 16 000 en Europe, a été honorée… avec toujours la même modestie.