DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Turquie : le jeune suspect de l'assassinat de Hrant Dink avoue son crime

Vous lisez:

Turquie : le jeune suspect de l'assassinat de Hrant Dink avoue son crime

Taille du texte Aa Aa

En Turquie, le suspect du meurtre du journaliste Hrant Dink a avoué son crime. Le jeune homme de 17 ans, proche des groupes nationalistes a été arrêté en possession de l’arme du crime alors qu’il regagnait sa ville d’origine Trazbon dans le nord-est du pays. Le suspect a été dénoncé par son propre père qui l’a reconnu sur les images diffusées par les médias. Le tueur présumé a assuré avoir tué Dink parce qu’il avait insulté le peuple turc en disant que le sang turc est impur.

Quatre autres personnes, soupçonnées d‘être impliquées dans l’assassinat ont été transférées à Istanbul aujourd’hui. Ces arrestations rapides jouent en faveur du Premier ministre, Recep Tayyip Erdogan. L’affaire est en effet délicate car le journaliste Hrant Dink militait pour la cause arménienne.

‘‘Je suis aussi content de l’appréhension du meurtrier que triste de la mort de Hrant Dink. C’est un très mauvais incident pour la Turquie” explique un homme dans la rue. “Notre peine est si grande” dit ce turc d’origine arménienne, “Hrant était un symbole pour nous. Nous avons très peur depuis son assassinat et nous ne savons pas si ce sentiment va nous quitter”.

Hrant Dink a été tué de plusieurs balles vendredi devant les locaux de son journal. De grandes funérailles sont prévues ce mardi.