DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Ukraine : un voisin privilégié, mais sans perspective d'adhésion

Vous lisez:

L'Ukraine : un voisin privilégié, mais sans perspective d'adhésion

Taille du texte Aa Aa

Oui à un rapprochement avec l’Ukraine, mais jusqu’où ? C’est toute la question, et l’Europe se garde bien d’y répondre. Pour commencer, un accord de coopération renforcé sera négocié. Les Etats-membres viennent d’en confier le mandat à la Commission européenne. C’est elle qui conduira les pourparlers avec Kiev au nom des Vingt-Sept. Frontalière avec l’Union européenne, l’Ukraine fait partie des 16 pays visés par sa politique de voisinage, une politique conçue pour aller au-delà de la simple coopération économique et fiscale. Etablir une zone de libre-échange, mais aussi resserrer les liens politiques et énergétiques. Ce sont quelques-uns des objectifs revendiqués avec ce futur accord pour lequel aucune échéance n’a pas été fixée. Prudents, les Vingt-sept reconnaissent les aspirations européennes de l’Ukraine, mais ils soulignent aussi qu’il ne saurait pour l’instant être question d’adhésion. Depuis la “Révolution orange” tant louée par les Européens, l’Union s’est ravisée sur sa capacité à s‘élargir encore, face à une opinion publique qui freine des quatre fers.