DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le ministre allemand des Affaires étrangères sur la sellette

Vous lisez:

Le ministre allemand des Affaires étrangères sur la sellette

Taille du texte Aa Aa

L’affaire Kurnaz, du nom d’un Allemand d’origine turque injustement détenu dans le camp de Guantanamo, pourrait s’avérer très embarrassante pour le gouvernement allemand. Le Parlement européen, qui enquête sur l’utilisation de certains pays par la CIA pour la détention de terroristes présumés, soutient la cause de Murat Kurnaz. Selon lui, le gouvernement au pouvoir à Berlin en 2002 n’a pas accepté à l‘époque l’offre américaine de libérer le prisonnier.

Frank-Walter Steinmeier, l’actuel chef de la diplomatie allemande, est directement dans la ligne de mire. Au moment des faits, il était ministre auprès de la chancellerie et coordonnait les activités des services secrets allemands.
“Bien sûr que la souffrance de M.Kurnaz ne laisse personne indifférent, moi y compris, a réagit le ministre des Affaires étrangères. Et il est faux et infâme de la part du Parlement européen de conclure que le gouvernement allemand est responsable de cette souffrance”.

Murat Kurnaz avait été arrêté en décembre 2001 au Pakistan, puis transféré début 2002 à Guantanamo. Il y a passé plus de quatre ans et n’a été libéré que l‘été dernier à la suite de pressions du gouvernement d’Angela Merkel.