DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La City de Londres : à fond dans l'écologie

Vous lisez:

La City de Londres : à fond dans l'écologie

Taille du texte Aa Aa

La City de Londres se lance désormais à grande vitesse dans la lutte contre le réchauffement climatique : une activité positive pour l’image des entreprises auprès de leurs clients et lucrative pour les financiers. En une semaine, les enseignes de distribution Tesco et Marks and Spencer, ainsi que le géant de la téléphonie BT, ont annoncé des projets d’envergure pour limiter leur mauvaise influence sur le climat.

Selon l’Institut de la distribution alimentaire britannique qui chiffre à un peu plus de 38 milliards d’euros par an le marché de la consommation éthique, plus de 50% des Britanniques prennent en compte l’aspect écologique de leurs achats. Tesco a dévoilé jeudi un plan de plus de 700 millions d’euros, pour arriver notamment à ce que d’ici 2012 moins de 1% de ses produits arrive par voie aérienne. De son côté, Marks and Spencer souhaite aussi être le plus neutre possible en matière d‘émissions de dioxyde de carbone. Un plan à l’horizon 2012 qui coûtera au distributeur plus de 300 millions d’euros. Enfin British Telecom souhaite réduire de 80% ses émissions d’ici 2016 et a renouvelé jusqu’en 2010 son contrat d’approvisionnement qui lui permet d’acheter de l‘énergie verte, renouvelable. 98% de l‘électricité de BT provient de sources d‘énergie renouvelable.