DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Liban : au moins deux morts et 35 blessés dans des affrontements

Vous lisez:

Liban : au moins deux morts et 35 blessés dans des affrontements

Taille du texte Aa Aa

Alors que l‘écho des annonces de dons s‘éteint peu à peu à la conférence de Paris, Beyrouth est le théâtre depuis plusieurs heures déjà de violences assourdissantes et meurtrières. Au moins deux personnes ont été tuées et 35 autres blessées dans des fusillades qui ont opposé étudiants fidèles au gouvernement et étudiants partisans de l’opposition.

Les affrontements ont tout d’abord eu pour cadre le campus de l’université arabe de Beyrouth. Puis ils ont gagné des quartiers sunnites et shiites où l’on a assisté à des faces à faces réglés à coup de pierres et de matraques. Les militaires ont tiré en l’air afin de disperser la foule. En vain. L’armée a donc décrété un couvre feu.

Les deux camps se sont mutuellement accusés, par chaînes de télévision interposées, d‘être à l’origine de cette flambée de violence qui intervient sur fond de grève générale. Elle avait connu un premier volet tout aussi meurtrier mardi alors que l’opposition qui conteste la légitimité du gouvernement avait appelé à une grève générale qui a paralysé une bonne partie du pays. Trois personnes avaient alors trouvé la mort et 176 autres avaient été blessées. Pour l’heure, à Beyrouth, le leader chiite Hassan Nasrallah a appelé au calme, décrétant une fatwa à l’encontre de ceux qui ne stopperaient pas leurs violences.