DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Environ 15.000 personnes ont défilé contre l'avortement, à Lisbonne

Vous lisez:

Environ 15.000 personnes ont défilé contre l'avortement, à Lisbonne

Taille du texte Aa Aa

Cette “marche pour la vie” était organisée deux semaines avant un referendum au cours duquel les électeurs portugais devront se prononcer pour ou contre une dépénalisation de l’avortement pendant les 10 premières semaines de grossesse. Les manifestants rejoints par des associations anti-avortement venues d’autres pays d’Europe portaient des pancartes appelant à voter “non” lors de la consultation du 11 février et affirmant “vive la vie”.

“C’est la vie avant tout, explique cette participante. Nous devons nous battre pour la vie et donner aux gens les moyens d‘élever leurs enfants”

Pour l’instant, la loi qui date de 1984 punit de peines allant jusqu‘à trois ans de prison les femmes qui se font avorter illégalement… et de 2 à 8 ans pour les médecins qui pratiquent ces interruptions de grossesse interdites. Dans la même journée, le Premier ministre socialiste Jose Socrates a au contraire appelé à voter “oui” au referendum.

“Je vote “oui” pour les raisons suivantes, a-t-il dit : pour lutter contre l’avortement clandestin ce qui est impossible avec la loi actuelle… parce que je veux une loi qui n’envoie pas les gens en prison, car la prison n’est pas une solution. Au contraire, la prison aggrave le problème”.

Pour que le referendum soit validé, il faut qu’il y ait plus de 50% de participation. Une consultation identique en 1998 avait recueilli une légère majorité de “non” à l’avortement et n’avait pas atteint ce seuil minimal de participation.