DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La présidence de l'Union africaine échappe au Soudan, critiqué pour sa gestion de la crise du Darfour

Vous lisez:

La présidence de l'Union africaine échappe au Soudan, critiqué pour sa gestion de la crise du Darfour

Taille du texte Aa Aa

8ème sommet de l’Union africaine, à Addis Abbeba, avec plusieurs dossiers sensibles: la présidence de l’organisation, les situations en Somalie et au Darfour. Pour le premier sujet, la question est règlée : Le Ghana a été désigné pour un an à la tête de l’UA. C’est un désavoeu pour le Soudan qui briguait cette fonction.

Ensuite, la Somalie. “Je me rejouis que aujourd’hui les troupes éthiopiennnes, comme cela était annoncé, aient commencé à partir de la Somalie, affirme Alpha Oumar Konaré, Mais soyons clairs, précise le président de la commission de l’UA, si les troupes africaines ne sont pas en place rapidement, ce sera le chaos”. Pour sa part, le nouveau secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-Moon, a appelé à oeuvrer à la réconciliation en Somalie.

Autre gros dossier, la situation au Darfour. La communauté internationale milite pour une résolution de la crise humanitaire dans cette région. “On doit accentuer notre pression sur les parties en présence, explique ainsi Louis Michel, commissaire européen chargé des affaires humanitaires. Et de citer autant les rebelles que les miliciens pro-gouvernementaux.

Le Darfour dans l’Ouest du Soudan, est le théâtre d’une guerre civile depuis février 2003. Plus de 200 000 personnes ont été tuées et deux millions déplacées. Des troupes de l’Union africaine sont sur place, mais sans parvenir à ramener la paix.
Jusqu‘à présent, le président soudanais a toujours refusé l’envoi d’une mission de casques bleus de l’ONU.