DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vista, le nouveau visage des ordinateurs mondiaux

Vous lisez:

Vista, le nouveau visage des ordinateurs mondiaux

Taille du texte Aa Aa

500 millions de dollars, c’est le montant de la campagne pharaonique consacrée à Vista, le dernier né de Microsoft. Une opération marketing colossale lancée dans 20 pays et qui devrait fournir en 60 jours, 6,6 milliards d’occasion de voir le nouveau logiciel. Hier, c’est en fanfare que Bill Gates, le patron de Microsoft a officialisé sa sortie. Le groupe table sur 100 millions d’exemplaires vendus dès la première année.

Les Japonais, fuseaux horaires oblige, ont été les premiers servis, on s’est rué sur le phénomène. Malgré le prix : 154 euros, en version de base, autant que XP. 185, en version premium, qui offre le plus de nouveautés. Si l’on ajoute à cela que Vista nécessite des machines puissantes et que les consommateurs devront probablement changer d’ordinateur pour en profiter pleinement, Vista coûtera cher à l’utilisateur.

Car ne comptez pas trop l’installer sur votre vieille machine : “Si vous avez un nouveau PC, ça va sûrement sembler génial, estime cet expert. Si vous voulez l’installer sur un PC d’il y a deux ans ou plus, il risque de ralentir considérablement, et les innovations seront contrebalancées par le ralentissement de toutes les opérations”.

N’empêche que Vista rapportera gros à Microsoft: 4 milliards de dollars supplémentaires dès 2007, et il devrait générer 70 milliards de dollars pour le secteur informatique mondial et des dizaines de milliers d’emplois. Comme ses prédécesseurs, Vista aura peu de concurrents. Windows fait tourner 95% des ordinateurs dans le monde, laissant des miettes à Apple et Linux.

Avec Vista, votre ordinateur se mettra en 3D, aura des logiciels de montage vidéo, des menus plus pratiques. On le dit plus fiable que XP, mais pas révolutionnaire. Et il pourrait coûter bien plus que les 6 milliards de dollars engagés dans sa conception, si Microsoft est encore épinglé par Bruxelles pour non respect de la concurrence. Il faut compter aussi avec “Leopard”, le nouveau système qu’Apple prépare discrètement pour le printemps, et qui se veut plus innovant.