DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le débat sur un "Pacs" à l'italienne déchire le gouvernement

Vous lisez:

Le débat sur un "Pacs" à l'italienne déchire le gouvernement

Taille du texte Aa Aa

Après des semaines de tergiversations à Rome, la Chambre des députés a adopté mercredi une motion pour soumettre le texte au vote sous 15 jours. Un texte qui met à rude épreuve la coalition hétéroclite de centre-gauche au pouvoir. La ministre de la Famille, Rosy Bindi, souligne que le projet vise à reconnaître les unions de fait, hétérosexuelles ou homosexuelles, sans pour autant les autoriser à adopter.

Le ministre de la Justice, le très catholique, Clemente Mastella, préfèrerait pour sa part la chute du gouvernement à une loi qu’il juge immorale.

De son côté Ignazio La Russa, député de l’opposition de la droite nationaliste, refuse de débattre du “caractère sacré du mariage qu’il soit religieux ou civil”.

Décrié par l’opposition et une partie de la majorité, le projet de loi est aussi critiqué par le Vatican. Le Pape Benoît XVI y voit une “contrefaçon de la réalité conjugale”.
Dans un pays où l’Eglise pèse sur les débats politiques, 69% des catholiques se disent favorables au projet qui permettrait à des couples non-mariés de bénéficier de certains droits en matière d’assurance, de retraites, d’emploi ou de contrats de location.