DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Jour J pour le Kosovo


monde

Jour J pour le Kosovo

Le médiateur de l’Onu Martti Ahtisaari a remis vendredi matin aux autorités serbes son projet de statut définitif pour la province. L’entrevue avec le président Boris Tadic s’est déroulée durant une petite heure à Belgrade. Dans ce plan qui aiguille pourtant à terme le Kosovo sur la voie de l’indépendance, ce “mot qui fâche” n’est jamais souligné par le médiateur des Nations unies. La formule choisie évoque plutôt une forte autonomie assortie de deux ans de supervision internationale assurée par l’Union européenne.

Une partie de la population serbe a le moral en berne. Des familles de victimes des bombardements de l’Otan, qui avaient contraint les forces serbes à se retirer du Kosovo, ont manifesté leur colère ce vendredi à Belgrade. Une majorité de Serbes voit le plan de l’Onu comme un règlement imposé qui pourrait de nouveau provoquer des violences dans la province à 90% albanaise, où ne vivent plus que 100.000 Serbes.

Le Premier ministre kosovar, l’Albanais Agim Ceku, a de son côté appelé la population à rester calme une fois révélées les propositions. A Pristina, où le médiateur de l’Onu exposera son plan dans l’après-midi, la tension est palpable. Les troupes de l’Otan ont renforcé la sécurité et le centre-ville est bouclé.

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le plan du médiateur de l'ONU ouvre la voie à l'indépendance du Kosovo