DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le plan du médiateur de l'ONU ouvre la voie à l'indépendance du Kosovo

Vous lisez:

Le plan du médiateur de l'ONU ouvre la voie à l'indépendance du Kosovo

Taille du texte Aa Aa

Le Finlandais Matti Ahtisaari remet ce vendredi son projet à Belgrade puis à Pristina, mais chaque partie campe plus que jamais sur ses positions. La communauté albanophone, qui représente 90% de la population du Kosovo, rêve d’indépendance. Inacceptable pour les Serbes, qui considèrent ce territoire comme le berceau de leur histoire.

Selon un quotidien de Pristina, Athisaari plaide en faveur de l’indépendance de la province en prenant soin de ne jamais utiliser ce terme. C’en est déjà trop pour le Premier ministre serbe sortant. Le nationaliste Vojislav Kostunica refuse de rencontrer l’envoyé spécial des Nations unies.

A Pristina, la tension est montée d’un cran. Les soldats de l’OTAN, déployés au Kosovo depuis la fin du conflit en ex-Yougoslavie en 1999, sont sur le qui-vive. Et alors que la Serbie se démène pour former un nouveau gouvernement, la communauté internationale attend les réactions de Belgrade et Pristina. Seuls Paris et Moscou se sont prononcés. La France estime que le plan est équilibré. La Russie, allié traditionnel de la Serbie, a pour sa part menacé de mettre son véto à une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU qui décrèterait l’indépendance du Kosovo.