DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le cessez-le-feu n'est toujours pas respecté à Gaza

Vous lisez:

Le cessez-le-feu n'est toujours pas respecté à Gaza

Taille du texte Aa Aa

L’innocence contre la violence. Plusieurs dizaines d’enfants palestiniens ont organisé toute une mise en scène dimanche matin à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, pour dénoncer les affrontements fratricides.

Mais les directions du Hamas et du Fatah n’arrivent même pas à imposer un réel cessez-le-feu. L’appel du Premier ministre issu du Hamas est restée lettre morte. Ismaïl Haniyeh participera au mini-sommet palestinien organisé mardi en Arabie saoudite.
A Gaza, des combats sporadiques se poursuivent. Des tirs proviennent notamment des hautes tours d’habitations. Et deux jeunes membres de la garde présidentielle de Mahmoud Abbas ont succombé à leurs blessures dimanche.

En cas d’aggravation de ces violences, Israël, selon le journal Haaretz, préparerait une incursion militaire dans la bande de Gaza. Le vice-Premier ministre israélien dément : “Israël n’a pas cette intention, a expliqué Shimon Peres. Laissons les habitants de Gaza décider de leur propre destin. Toute tentative d’intervenir mettrait Israël dans une situation impossible”. Ce qui est sûr, c’est que le gouvernement israélien a entériné ce dimanche la nomination du général Ashkenazi au poste de chef d‘état-major. Il remplace le général Haloutz, poussé à démissionner après les ratés de la guerre au Liban.