DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Commission : enfin un compromis pour rendre nos pots d'échappement moins polluants

Vous lisez:

Commission : enfin un compromis pour rendre nos pots d'échappement moins polluants

Taille du texte Aa Aa

Après des semaines de débat, les membres de la Commission européenne se seraient mis d’accord sur une stratégie qui sera présentée ce mercredi. Objectif ciblé : 120 grammes de dioxyde de carbone émis pour chaque kilomètre parcouru. Mais pour donner plus de marge de manoeuvre aux constructeurs, le moteur pourra émettre jusqu‘à 130 grammes, les dix grammes manquants étant compensés par le recours aux biocarburants, mais aussi par une économie de carburant à travers l’optimisation des pneus, de la climatisation ou du maniement de la boîte de vitesse.

Cet objectif devra être rempli par toutes les voitures neuves vendues en Europe à l’horizon 2012. Pour cet expert de l’ONG Transport et Environnement, en la matière, le pragmatisme est de rigueur :

“Toutes les politiques climatiques sont des politiques mixtes. Il y a l’innovation technique sur les voitures, l’innovation sur les pneus, sur les carburants, et bien d’autres aspects encore comme la gestion du trafic etc. Tous ces éléments sont importants, et aucun ne devrait être remplacé par un autre.”

Les constructeurs automobiles allemands étaient montés au créneau ces derniers jours pour freiner les ardeurs de Bruxelles. Spécialisés dans les grosses cylindrées, forcément plus polluantes, ils plaident pour des objectifs différenciés selon les véhicules. Argument repris par le ministre allemand des Transports :

“Ce dont nous avons besoin, c’est d’un code de bonne conduite qui prenne en compte les segments du marché, pour que les constructeurs de petites cylindrées ne puissent pas se reposer sur leurs lauriers tandis que les constructeurs de grosses cylindrées portent toute la responsabilité.”

Le goût croissant des automobilistes européens pour les voitures plus grosses et plus sûres n’est pas pour faciliter la tâche de l’Union européenne, qui est tenue par les engagements de Kyoto.