DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le rocher de Gibraltar ne fera plus obstacle aux sanctions contre l'Iran et la Corée du Nord

Vous lisez:

Le rocher de Gibraltar ne fera plus obstacle aux sanctions contre l'Iran et la Corée du Nord

Taille du texte Aa Aa

Malgré lui, ce territoire de 30.000 habitants sous tutelle britannique, avait retardé l’entrée en vigueur des sanctions européennes. Au coeur du blocage, le statut-même de Gibraltar, et la question de savoir quelle serait l’autorité compétente pour veiller au respect des sanctions. Londres proposait qu’un haut-fonctionaire du rocher soit désigné. Mais l’Espagne, qui revendique le territoire, refusait tout net, y voyant une forme de légitimité internationale pour les autorités de Gibraltar. Du coup, c’est le Foreign Office qui a été retenu dans les documents officiels européens.
Les sanctions à l’encontre de l’Iran, adoptées au niveau du Conseil de sécurité de l’ONU, répondent au programme d’enrichissement d’uranium maintenu par le pays malgré les pressions des Occidentaux. Elles prévoient des interdictions de visas pour certains responsables iraniens, le gel de leurs avoirs financiers, et un embargo sur les exportations de technologies balistiques et nucléaires vers le pays.