DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

France: la figure historique d'Iparretarrak en liberté conditionnelle

Vous lisez:

France: la figure historique d'Iparretarrak en liberté conditionnelle

Taille du texte Aa Aa

Le chef historique d’Iparretarrak, le mouvement indépendantiste basque armé est sorti de prison. Philippe Bidart, 53 ans a quitté mercredi matin la centrale de Clairvaux dans l’Aube. Une libération conditionnelle après 19 ans derrière les barreaux. Pour sa réinsertion, le fondateur d’Iparretarak est maintenant tenu de travailler pendant 7 ans comme animateur à Béziers. Ses revendications, elles, n’ont pas changé: “Ma joie n’est pas complète dit-il parce que le gouvernement français, l’Etat français ne reconnait pas le Pays basque.”

Philippe Bidart a été condamné deux fois à la réclusion à perpétuité, pour le meurtre de deux CRS et d’un gendarme. L’organisation basque a été interdite en France en juillet 1987. Elle est tenue responsable d’une cinquantaine d’actions violentes dont trois attentats qu’elle n’a jamais revendiqués. La fin des actions d’Iparretarrak coïncide avec l’arrestation de son leader en février 1988.