DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Etat de siège décrété lundi en Guinée


monde

Etat de siège décrété lundi en Guinée

L’armée guinéenne a désormais, et pour une dizaine de jours, tous les pouvoirs pour stopper une contestation du président Lansana Conté. Couvre-feu, censure des médias, interdiction de réunion ou encore droit de perquisition illimité… Selon plusieurs témoins les soldats guinéens profiteraient de leurs positions pour piller les maisons de la banlieue de Conakry, la capitale.

Au pouvoir depuis près 23 ans, le président guinéen affirme avoir décrété l‘état de siège pour éviter une guerre civile. Depuis la mi-janvier, opposition et syndicats multiplient les grèves et manifestations, exigeant le départ de Lansana Conté. Des manifestations durement réprimées par l’armée. Les affrontements ont fait près de 120 victimes en un mois.
La situation s’est encore dégradée en début de semaine, lorsque le président a nommé l’un de ses proches au poste de Premier ministre, attisant la grogne des opposants.

Depuis, l’intersyndicale a repris sa grève nationale. Un coup dur pour les mines de bauxite dont la Guinée est le première réserve mondiale.

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Cinq ans de prison pour le négationniste allemand Ernst Zündel