DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une statue sème la zizanie entre l'Estonie et la Russie

Vous lisez:

Une statue sème la zizanie entre l'Estonie et la Russie

Taille du texte Aa Aa

Le torchon brûle entre l’Estonie et la Russie. En cause: une loi votée jeudi matin par le Parlement estonien pour enlever une statue dédiée aux soldats soviétiques et installée en plein coeur de Tallinn. Moscou voit rouge mais a reçu le soutien du président estonien qui a décidé de s’opposer à cette mesure. Le texte devra donc revenir devant le Parlement qui peut contourner le véto. Une première victoire donc pour la minorité russe d’Estonie qui manifestait avant la décision présidentielle.

Andrei Zarenkov, président du parti Constitutionnel d’Estonie: “C’est normal pour les gens d’ici que la minorité russe n’ait pas sa propre opinion et qu’elle doive oublier ses ancêtres. De leur point de vue, cette loi est plus que normale. Elle ne l’est pas pour nous, nous protesterons jusqu‘à ce que le président annule cette loi qui est un crime.”

Même réaction d’incompréhension à Moscou où quelques personnes portant des pancartes avec le symbole des SS protestaient devant l’ambassade d’Estonie. “Les autres pays comme l’Allemagne conservent nos monuments explique cette femme. Pourquoi une telle réaction en Estonie ? Elle reflète l’attitude du gouvernement envers son peuple. J’ai des amis en Estonie et ils ne partagent pas les vues de leur gouvernement dans cette affaire.”

Moscou, fâché, a menacé l’Estonie de sanctions si l’on touchait au monument. Le président de la Commission des relations internationales de la Douma: “Si le pire devait se produire, si les tombes sont exhumées et le monument démantelé, les Estoniens doivent réaliser que les conséquences de cette décision seront catastrophiques, que nos relations vont se détériorer au niveau commercial et économique. La Russie ne peut ni accepter ni excuser de telles actions.”

Inauguré le 22 septembre 1947 pour commémorer la victoire de l’Armée Rouge sur la Wermacht qui occupait Tallinn en 44, cette statue est un symbole de la libération du nazisme pour les uns, celui de l’occupation soviétique pour les autres.