DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le procès des attentats du 11 mars 2004 est ouvert

Vous lisez:

Le procès des attentats du 11 mars 2004 est ouvert

Taille du texte Aa Aa

Les auteurs ou complices présumés des attentats du 11 mars 2004 à Madrid comparaissent depuis hier devant l’Audience Nationale. Lors de la première journée, tous les yeux étaient rivés sur Rabei Ousmane Sayed Ahmed, alias “Mohammed l’Egyptien”. Soupçonné d‘être l’un des quatre cerveaux de l’opération terroriste, il a nié toute implication : “Je condamne inconditionnellement et totalement les attaques. C’est ma conviction la plus claire et la plus profonde”, a-t-il calmement déclaré.

Sur les vingt-neuf personnes jugées à Madrid, dix-huit sont dans le box des accusés, les onze autres comparaissent libres.

Six-cent cinquante témoins et une centaine d’experts défileront à la barre. Le procès doit durer cinq mois. Cinq mois importants pour les familles des disparus, comme l’explique Pilar Manjon, présidente de l’Association pour les victimes du 11 mars 2004 : “C’est le premier rayon de soleil au bout d’une longue route pour arriver ici. Pour nous c’est un triomphe important d’avoir atteint cette étape, la première audience”.

Une étape néanmoins éprouvante, pour la première fois face aux accusés. Yasmila, qui a perdu sa fille il y a trois ans, donne ses impressions : “Ils sont très détendus, ils ne sont pas du tout nerveux. Ils écoutent et regardent. ils n’ont pas peur, je l’ai vu sur leurs visages”.

Les attentats qui ont frappé des trains de banlieue de la capitale espagnole ont fait 191 morts et près de 2.000 blessés, soit le plus important massacre terroriste qu’ait connu le pays.