DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

A Vienne, les Serbes ne lâchent pas le Kosovo


monde

A Vienne, les Serbes ne lâchent pas le Kosovo

Il faudrait un miracle pour que la Serbie accepte le plan de l’Onu. C’est le sentiment de Martti Ahtisaari, l’envoyé spécial des Nations Unies, face à des Kosovars et des Serbes qui n’arrivent toujours pas à s’entendre sur le futur statut du Kosovo.

“Cette coopération est essentielle, dit-il. Rien ne marchera, même sous les meilleurs auspices, si les différentes communautés ne se tendent pas la main, et essayent de négocier d’une manière plus civilisée que par le passé.”

Lors de la première journée de réunion à Vienne, la Serbie a rejeté les chapitres du plan Ahtisaari, qui menacent son intégrité territoriale. Les envoyés kosovars critiquent le retour en arrière.

Martti Ahtisaaari a jusqu’au premier mars pour tenter l’impossible.

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Bouclier anti-missile américain : une controverse aux relents de Guerre froide