DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italie : consultations pour sortir de la crise

Vous lisez:

Italie : consultations pour sortir de la crise

Taille du texte Aa Aa

Comment sortir de la crise ouverte par la démission de Romano Prodi ? Le président italien, Giorgio Napolitano multiplie les consultations pour tenter de répondre à cette question. Parmi les divers scénarios possibles, le plus souvent évoqué est celui d’une reconduction de Prodi, si tant est qu’il dispose d’un soutien suffisant dans sa coalition.
Une solution rejetée par les partis d’opposition, à l’image des chrétiens-démocrates, Laurenzo Cesa est un de ses dirigeants : “Si nous voulons aller dans l’intérêt du pays, je ne pense pas qu’un gouvernement Prodi Bis soit la solution. Il faut au contraire l‘éviter parce qu’elle signifierait que la crise va se prolonger encore 4 ou 5 mois”.

Toutefois, dans l’opposition seule la Ligue du Nord se risque à réclamer à voix haute des élections anticipées. “Puisque la situation ne permet pas de gouverner, il faut retourner aux urnes”, clame ainsi Roberto Calderoli, chef du groupe au Sénat.

Membre de l’actuel coalition, Piero Fassino chef des démocrates de gauche appelle à l’union pour soutenir Romano Prodi. “Seul le soutien entier et loyal de tous permettra au gouvernement de reprendre son chemin, et relancera l’activité de l’exécutif conduit par Romano Prodi”, déclare t-il.

Le président Napolitano doit poursuivre jusqu‘à vendredi soir ses consultations. Si un consensus suffisant ne se dégageait pas autour de Prodi, une autre personnalité pourrait être invitée à former un gouvernement susceptible d’obtenir un appui élargi au Parlement.