DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'AIEA constate l'absence de coopération de l'Iran sur le nucléaire

Vous lisez:

L'AIEA constate l'absence de coopération de l'Iran sur le nucléaire

Taille du texte Aa Aa

L’Iran n’a rien fait pour arranger son cas. Voilà en substance, et sans surprise, ce que dit le rapport sur les activités nucléaires de Téhéran. Document présenté ce jeudi à Vienne par Mohamed El Baradei, le directeur général de l’Agence internationale de l‘énergie atomique (AIEA).

Le 23 décembre dernier, le Conseil de sécurité de l’ONU avait adopté une résolution qui imposait des sanctions limitées à la République islamique et lui donnait soixante jours pour suspendre l’enrichissement d’uranium.

L’ultimatum a expiré mercredi. Le rapport de l’AIEA constate donc l’absence de coopération de l’Iran, qui a même entrepris d’installer plus de trois cents centrifugeuses supplémentaires pour produire davantage de combustible nucléaire.

En réaction au rapport, Téhéran “estime qu’une suspension de l’enrichissement est contraire à ses droits”, et notamment le droit de se doter de la technologie nucléaire civile. Un message appuyé par environ quatre cents étudiants qui ont manifestés devant plusieurs ambassades européennes, notamment les représentations française et britannique.

Mais en tenant tête à la communauté internationale, qui la soupçonne de vouloir mettre au point sa propre bombe atomique, la République islamique s’expose à une nouvelle série de sanctions, plus dures, comme l’ont d’ores et déjà réclamé les Etats-Unis et la France.