DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le ton monte autour du projet de déploiement d'un bouclier anti-missiles américain en Europe centrale alors que la Maison Blanche doit l'annoncer officiellement ce jeudi

Vous lisez:

Le ton monte autour du projet de déploiement d'un bouclier anti-missiles américain en Europe centrale alors que la Maison Blanche doit l'annoncer officiellement ce jeudi

Taille du texte Aa Aa

L’administration Bush entend déployer une station radar en République Tchèque et une batterie de missiles en Pologne pour parer une éventuelle attaque de l’Iran.

Moscou ne cesse de multiplier les mises en garde contre ce projet et est soutenu par Berlin qui demande un dialogue intensif avec Washington, Prague et Varsovie.

La secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice a rappelé hier que les discussions avaient démarré dès le printemps 2006 et qu’au moins une dizaine de contacts avaient eu lieu sur ce dossier avec les Russes.

La Russie rappelle qu’elle défendra ses intérêts et le commandant des forces stratégiques russes menace d’installer des missiles de portée intermédiaire sur les deux bases que Washington veut construire en République Tchèque et en Pologne. Ces deux pays dénoncent un “chantage” et affirment qu’il justifie l’installation de ce bouclier américain.

La réaction russe intervient alors que Vladimir Poutine multiplie les critiques à l‘égard de Washington. A la conférence sur la sécurité à Munich le 10 février dernier, le président russe avait accusé les Etats-Unis de vouloir relancer la course aux armements.