DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Classement des langues étrangères les plus utilisées à l'export

Vous lisez:

Classement des langues étrangères les plus utilisées à l'export

Taille du texte Aa Aa

Dans l’Europe du multilinguisme, les langues étrangères sont devenues incontournables pour réussir dans les affaires. C’est ce que confirme une enquête rendue publique par Bruxelles. Sur un total de 2000 petites et moyennes entreprises européennes, 11% reconnaissent avoir perdu des contrats à l’exportation en raison des barrières linguistiques.

L‘étude fait le point sur les langues les plus utilisées par ces PMI. Sans surprise, plus de la moitié d’entre elles ont recours prioritairement à l’anglais. 13% utilisent l’allemand, 9% le français, 8% ont recours au russe, très utile dans les pays d’Europe orientale, et 4% à l’espagnol, le sésame pour l’Amérique latine.

Le roumain Leonard Orban, fraichement nommé commissaire européen au multilinguisme, plaide pour un apprentissage précoce : “Je souhaite promouvoir l’apprentissage des langues étrangères tout au long de la vie, et je suis d’avis que le meilleur moment pour apprendre les langues étrangères et le meilleur moment pour stimuler l’intérêt pour ces langues, c’est dès l’enfance”, dit-il.

Pour autant, les langues ne suffisent pas. La plupart des ces entreprises expliquent aussi avoir rencontré des difficultés d’ordre culturel. L’Europe compte aujourd’hui 23 langues officielles, et toutes ont leur place au sein des institutions, que ce soit dans les débats ou les documents écrits. Un multilinguisme qui a un coût : 1,1 milliards d’euros par an en frais de traduction et d’interprétation.