DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le procureur de la Cour internationale de Justice accuse un ministre soudanais de crimes au Darfour

Vous lisez:

Le procureur de la Cour internationale de Justice accuse un ministre soudanais de crimes au Darfour

Taille du texte Aa Aa

Le secrétaire d‘état soudanais Ahmed Aroun est pointé du doigt par la Cour internationale de Justice pour des crimes commis au Darfour.

Presque 4 ans jour pour jour après le début du conflit qui a fait plus de 200 000 morts au Soudan, le procureur de la Cour a accusé à la Haye ce mardi Ahmed Aroun ainsi qu’un chef de la milice djandjawid de 51 chefs de crimes contre l’humanité et crimes de guerre présumés.

Le procureur de la Cour, Luis Moreno-Ocampo, a enquêté depuis juin dernier sur des crimes commis en 2003 et 2004 et a présenté des preuves aux juges.

Comble de l’ironie, Ahmed Aroun est secrétaire d’Etat aux affaires humanitaires.

Les juges de la Cour doivent maintenant
examiner les “preuves” du procureur.
S’ils les estiment suffisantes, ils décideront soit de réclamer les accusés au Soudan soit de lancer des mandats d’arrêts internationaux contre eux.

Les autorités soudanaises, elles, ont réagi en récusant la compétence de Cour internationale de Justice.