DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le détenu basque Ignacio de Juana Chaos placé en semi-liberté au Pays basque espagnol

Vous lisez:

Le détenu basque Ignacio de Juana Chaos placé en semi-liberté au Pays basque espagnol

Taille du texte Aa Aa

De Juana Chaos a quitté l’hôpital de Madrid où il était alimenté de force. Il a mis fin à sa grève de la faim entamée en novembre dernier pour protester contre une nouvelle condamnation à de la prison ferme. Il a été transféré dans un hôpital du Pays basque espagnol où il restera le temps que son état de santé s’améliore. Puis il vivra en semi-liberté durant sa dernière année de peine. De Juana Chaos a déjà purgé 20 ans de prison pour 25 assassinats et pour menaces terroristes.

Le ministre espagnol de l’Intérieur Alfredo Perez Rubalcaba explique sa décision. “Si je n’avais pas pris cette décision le décès de Juana Chaos aurait pu intervenir dans les prochaines heures. Beaucoup penseront qu’il ne mérite pas ce type de traitement humanitaire, que lui n’a pas eu pitié de ses victimes. Et ils n’ont pas complètement tort. Mais une des différences entre les terroristes et nous, qui ne le sommes pas, c’est qu‘à nous la vie nous importe, la vie de toutes les personnes”.

Une décision à laquelle s’oppose ces militants d’extrême-droite. Angel Acebes, le secrétaire général du Parti populaire, l’opposition de droite la dénonce également : “L’Histoire retiendra que Zapatero a été le premier président du gouvernement à avoir humilié les victimes du terrorisme, à avoir soumis l’Etat de droit au chantage de l’assassin de 25 personnes et cela, deux mois seulement après que l’ETA ait de nouveau tué à Barajas”.