DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Echec d'une tentative de capture d'un chef rebelle est-timorais

Vous lisez:

Echec d'une tentative de capture d'un chef rebelle est-timorais

Taille du texte Aa Aa

Alfredo Reinado a été visé la nuit dernière par un raid de l’armée australienne, qui n’a pas réussi à le capturer. Le groupe de rebelles était retranché près de la capitale Dili, quatre d’entre eux ont été tués, Reinado est en fait accusé d’avoir pillé les armes d’un poste de police…

“Nous avons juste demandé les armes à la police qui nous les a données, pour défendre le peuple, affirme t-il. Elles appartiennent au peuple. Ils me les ont donc données, avec une poignée de main… Appelez cela un assaut si vous voulez, mais c’est très drôle”.

En avril 2006, celui qui n‘était alors qu’un simple militaire timorais avait déserté et pris la tête d’une mutinerie représentant un tiers de l’armée. Plusieurs semaines de violences s’en étaient suivies et avaient conduit à la mort de 37 personnes et à l’envoi d’une force internationale emmenée par l’Australie. C’est le président timorais qui a donné l’autorisation aux Australiens de pourchasser Alfredo Reinado, aujourd’hui en fuite. L’Indonésie a fait savoir qu’elle arrêterait le fugitif s’il venait à se réfugier sur son sol.