DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Allemagne veut voir plus loin dans la lutte contre le réchauffement climatique

Vous lisez:

L'Allemagne veut voir plus loin dans la lutte contre le réchauffement climatique

Taille du texte Aa Aa

Berlin, qui préside l’Union européenne, mettra une nouvelle proposition sur la table au sommet européen de jeudi et vendredi.
Les Vingt-Sept se sont déjà entendus sur un premier objectif : faire baisser de 20% au moins les émissions de CO2 en Europe à l’horizon 2020, et de 30% si les pays industrialisés lui emboîtent le pas. Mais l’Allemagne cible le long-terme et propose moins 60 à 80% d’ici 2050 pour tous les pays industrialisés.

La double casquette de l’Allemagne, qui préside aussi le G8, lui permettra peut-être de faire pression sur les pays tiers, notamment les Etats-Unis. Soucieuse de rester à la pointe de ce combat, l’Europe envisage aussi de mettre à contribution d’autres secteurs que l’industrie.

Dans la ligne de mire de Bruxelles : le secteur aérien et l’automobile. L’aviation européenne devrait intégrer la bourse d‘échange des quotas de dioxyde de carbone. Quant aux voitures produites en Europe, une limite de 120 grammes de CO2 leur serait imposée pour chaque kilomètre parcouru. Une mesure à laquelle le commissaire en charge de l’Industrie était au départ farouchement opposé. Dans une interview parue dans la presse allemande, Günter Verheugen met en garde contre l’hystérie provoquée par le débat sur le changement climatique et les risques que font peser tous ces objectifs sur la compétitivité européenne. D’après l’Agence européenne pour l’environnement, au rythme actuel, la température du continent aura augmenté de 2 à 6 degrés en l’an 2100.