DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Japon ne renouvellera pas ses excuses pour les femmes de confort lors de la deuxième guerre mondiale

Vous lisez:

Le Japon ne renouvellera pas ses excuses pour les femmes de confort lors de la deuxième guerre mondiale

Taille du texte Aa Aa

Le Japon ne fera pas de nouvelles excuses pour les violences faites aux femmes lors de la deuxième Guerre Mondiale.
Devant le parlement, le Premier ministre Shinzo Abe a indiqué que les regrets présentés en 1993 étaient suffisants. Le gouvernement nippon avait alors reconnu le rôle joué par l’armée dans la mise en place de maisons closes et l’utilisation de la contrainte. Près de 200.000 femmes principalement des coréennes et des chinoises auraient été transformées à l‘époque en esclaves sexuelles.

Le sujet est particulièrement sensible en Asie du sud est mais Shinzo Abe n’entend pas céder même si la chambre des représentants américains vote une résolution en ce sens. La semaine dernière, le Premier ministre avait provoqué une vive réaction en Corée du Sud lorsqu’il avait semblé s’interroger sur la réalité de la contrainte physique dans le recrutement de femmes pour les maisons closes. En 2004, des femmes coréennes avaient porté plainte au Japon mais avaient été déboutées par le tribunal.